Sport

Lunettes de soleil Solar

La marque Solar revient sur le devant de la scène, avec une superbe collection de lunettes de soleil branchées  et « New Sunsation ». Grâce à la marque Julbo qui vient de la racheter en début d’année, Solar fait un retour remarqué après une longue absence. En effet, la marque a connu ses premières heures de gloire pendant une bonne trentaine d’années, depuis les années 60.  Et elle était très appréciée des grands skieurs comme Guy Périllat, mais aussi des célébrités comme Jackie Kennedy photographiée en 1978, avec une paire de Solar en couverture de Paris Match.

Aujourd’hui, la gamme est entièrement relookée branchée et abordable. Il vous sera facile de choisir votre modèle de l’été, sans trop vous poser de questions pour le choix car la collection est simple avec quelques modèles phares. Et d’ailleurs si vous hésitez, prenez-en plusieurs !

100% de verres polarisés

Verres polarisants SolarC’est la caractéristique remarquable des lunettes Solar, elles sont équipées de verres polarisants à des prix abordables. Et ces verres polarisés permettent de limiter l’éblouissement et d’éliminer les reflets gênants surtout sur l’eau et sur la neige. Vous aurez alors une meilleure perception des formes et des reliefs ainsi que des contrastes plus relevés qui permettent un bon confort de vision.

Collection Sport et Urban style

Idéale pour suivre la mode à petit prix, la nouvelle collection est facile à vivre avec une gamme de lunettes de soleil Solar, déclinée Urban Style ou Sport, à porter à la ville comme à la montagne. La gamme propose 21 modèles au total, avec une ligne homme et ses modèles Malcom, Portillo, Isaac, Prince et Stewart, et une ligne femme, Grace, Janis, Cox, Malcom, Mode. Enfin, une mini-collection « Héritage » est la bonne idée de Solar, avec des modèles anciens réactualisés, en souvenir des lunettes iconiques de la marque pour un look rétro-chic, on adore !

 

 

Lunettes Julbo Vermont

Nouvelle jeunesse pour les lunettes Glacier cet hiver ! Au look vintage mais super moderne, ces lunettes, conçues pour aller au sommet et sur les glaciers, ont fait la notoriété de plusieurs marques célèbres comme Julbo, Vuarnet ou encore Cébé. Leur look rétro n’enlève rien à leur technicité et à leur efficacité en conditions extrêmes. Leur design a été retravaillé, réactualisé et modernisé ; et leurs verres sont toujours d’une excellente qualité et protège au mieux vos yeux en haute altitude. La catégorie 4 est donc à privilégier pour des conditions de plein soleil en haute montagne. Et pour soigner votre style et votre look, vous avez le choix !

Les lunettes Glacier Julbo

Lunettes Glacier Julbo Vermont

C’est au tout début du siècle dernier que Julbo fabriqua ses premières lunettes de cristalliers, à la demande des Chamoniards. Et puis dans les années 50, la Vermont devient l’incontournable lunette de glacier adoptée immédiatement par les alpinistes et par les grimpeurs. Mais elles ont aussi été rendues célèbres par les rocks stars comme les Rolling Stones et autres célébrités. Aujourd’hui, elles sont collector. La Vermont Classic est rééditée en 3 nouveaux coloris, noir, marron ou blanc, avec deux verres possibles : le Spectron 4 ou le Spectron 3CF. Le Spectron 4 est un verre de catégorie 4 avec un traitement flash et antireflets. Il est recommandé pour protéger d’une forte réverbération. Et le Spectron 3CF est aussi un verre polycarbonate mais de catégorie 3 avec un traitement miroir coloré. Il est plus polyvalent et convient mieux à tous usages.

A noter que dans les années 80, la marque s’était amusée à les décliner en couleurs fluo. On like !Lunettes Glacier Julbo

Les lunettes Glacier Cébé

Lunettes Cébé LhosteLa marque Cébé existe aussi, depuis plus d’un siècle et les lunettes de glacier ont été l’une de leurs premières commandes avec Walter Cecchinel, à l’origine de la célèbre gamme du même nom. Aujourd’hui, l’iconique Lhoste se décline en plusieurs modèles avec ses coques latérales en cuir amovibles et nous laissent aussi le choix des couleurs, noir ou marron. Tous les modèles sont livrés avec le même verre : le verre minéral Cébé 4000 de catégorie 4, en 3 couleurs différentes, black, sliver ou brown. Ce verre Cébé 4000 est de grande qualité et vous protégera parfaitement en haute altitude et sur les glaciers. Incontournable !

 Les lunettes Glacier Vuarnet

Vuarnet glacierVuarnet glacier skilynxUn simple geste permet de retirer les coques amovibles pour transformer les lunettes Glacier Vuarnet en une monture pilote classique destinée à être portée au quotidien. Une édition limitée vient d’être fabriquée pour fêter les 60 ans de la Glacier Vuarnet de 1957, et ressort en 3 couleurs « bleu, blanc, rouge ». Selon votre pratique sportive, vous pouvez choisir des verres de différentes couleurs et de différentes catégories, mais ce sont toujours les catégories 3 et 4 qui sont à privilégier et les plus efficaces pour protéger vos yeux, en altitude et haute montagne. Et puis, le verre Skilynx est mythique à porter, très confortable et surtout, toujours l’un des meilleurs du marché. Enfin, faites comme vous voulez § si vous préférez un look d’acteur à la James bond ou bien comme leur nouvel ambassadeur de marque, Vincent Cassel ou encore pour piloter ? Parmi tous les modèles Vuarnet, vous aurez le choix pour faire votre star !

Lunettes Julbo Aero : légèreté et efficacité

Aero_Michel_Lanne

Nouvelle arrivée dans la gamme des lunettes de soleil speed chez Julbo : l’Aero est parfaitement conçue pour la pratique du Trail Running. Elle a été créée pour répondre sans compromis, aux exigences des amateurs d’efforts intenses. Les Julbo Aero sont construites autour d’un verre mono écran qui vous assure un champ de vision extra large sans aucune gêne de la monture. Les modèles avec le fameux verre Zebra vous apporteront confort de vision quelles que soient les conditions lumineuses. Julbo a aussi pensé à les faire les plus légères et les plus ventilées possibles, pour ne pas les sentir sur votre visage. Pour ce faire, la construction suspendue de la monture permet au verre d’être incroyablement ventilé, en ne gênant pas le passage de l’air entre les lunettes et votre visage. Enfin, pour que ces lunettes restent sur votre tête, le concept Air Link avec l’insert amortisseur sur le bout des branches permet tenue et légèreté.

aero julbo

Avec les Julbo Aero, les trails runners ont donc une nouvelle paire de lunettes de soleil fabriquée uniquement pour eux. A l’instar des Julbo Breeze qui sont pour les femmes, celles-ci sont pour les hommes.

Le premier prix avec les verres spectron 3 est à 69€ et comptez chez « la boite à lunettes » 119€ pour celles vendues avec le verre Julbo Zebra.

Aero_Front_VentingAero_temple_systemAbsorbeur de choc en élastomère situé au niveau des tempes pour plus de confort et de légèreté

 

 

 

 


Aero_3D_Fit_NoseAvec ses ailettes qui s’ajustent dans tous les angles, les lunettes s’adaptent à tous les types de nez pour offrir une tenue irréprochable en toute circonstance.

 

 

 

 

Aero_Full_venting

 

 

 

Structure très aérée de la lunette permettant une totale circulation de l’air qui empêche la formation de buée.

 

 Couleurs disponibles:

aero_j4833132

LUNETTES DE SOLEIL JULBO AERO BLEU NUIT ZEBRA

 

aero_j4833112

JULBO AERO BLEU / VERT ZEBRA

aero_j4833111

JULBO AERO BLANC / GRIS ZEBRA LIGHT

aero_j4832012
aero_j4831116aero_j4831114

Julbo Breeze, le Trail Jogging sans compromis

J4763126

Julbo a développé une paire de lunettes soleil de Trail uniquement pour femmes: les Julbo Breeze ont été conçues pour s’adapter parfaitement à l’anatomie féminine. Avec ces lunettes, vous pourrez parcourir des kilomètres tout en appréciant le confort de tenue sur le visage, grâce à leurs branches ajustablse. Et pour parfaire le tout, elles sont équipées du verre photochromique Julbo Zebra qui vous  permet d’avoir une vision parfaite par tous types de conditions lumineuses. Avec les Julbo Breeze, partez à l’aventure sans vous souciez du confort, juolbo breezeni de votre look. Ils sont au rendez-vous !

 

 

 

 

A partir de 69€

Breeze_Temples
Branches réglables à 360° Les bouts de branches s’orientent dans tous les sens. Sous un casque, sur un bonnet ou tête nue, les lunettes sont maintenues. Grip tech Maintien et confort grâce au matériau soft qui n’accroche pas aux cheveux
Breeze_3DFitNose
3D Fit Nose Avec ses ailettes qui s’ajustent dans tous les angles les lunettes s’adaptent à tous les types de nez pour offrir une tenue irréprochable en toute circonstance.


J4763112Breeze_Full-venting J4761118J4763114J4762012J4761114

 

Même si les modèles sportifs sont conçus pour éviter la formation de buée, il n’est pas rare d’en avoir sur les lunettes. Comment s’en débarrasser ?

Il n’y a rien de plus agaçant que la buée sur les lunettes. Car une fois qu’elle s’est installée, il n’est pas facile de s’en débarrasser. Bien que les lunettes conçues pour le VTT ou la course à pieds proposent des ventilations élaborées et des traitements anti buée, il n’y a hélas aucune solution pour l’éviter.
La buée provient de l’humidité se dégageant du visage et se fixant sur le verre. Lorsque vous êtes en mouvement, un courant d’air très léger pousse cet air humide vers le haut évitant ainsi son accumulation. En revanche, dès que vous vous arrêtez, ce courant d’air s’arrête et l’humidité s’accumule et finit par se fixer sur le verre.
Pour éviter ce phénomène, le premier des réflexes est d’ôter ses lunettes dès que l’on s’arrête. Ainsi, vous évacuerez plus facilement l’humidité de votre visage. Remettez vos lunettes lorsque vous repartez ou après quelques minutes de repos si vous avez décidé de stopper votre effort.

Si la buée s’accumule pendant l’effort (côte raide à gravir par exemple), laissez descendre un tout petit peu les lunettes sur l’arrête nasale pour augmenter le flux d’air passant derrière les lunettes.

Autre raison souvent en cause dans la formation de buée : le port des lunettes sur la visière de la casquette. Cet endroit est particulièrement humide (regardez la jointure entre la casquette et la visière) et le fait de poser les lunettes à cet endroit ne permet pas une bonne ventilation. La buée s’accumule alors irrémédiablement et lorsque vous allez remettre vos lunettes, la buée sera installée. Si vous avez un sac à dos, portez vos lunettes dedans ou passez les branches dans les bretelles. A défaut, accrochez les à votre col.

Si la buée s’est installée, ne l’essuyez pas car vous risqueriez de détériorer le traitement anti buée appliqué sur le verre. Secouez plutôt vivement les lunettes pour créer un courant d’air fort qui la fera s’évaporer.
Ces quelques solutions peuvent paraître « simpliste » pourtant elles sont efficaces et permettent d’éviter la buée sur les lunettes assez efficacement… en attendant que les marques trouvent un traitement miracle.

En peu de temps, toutes les marques ont proposé des lunettes à verres interchangeables. Mais qu’offrent-elles réellement ? Quels sont leurs avantages et inconvénients ? A qui s’adressent-elles ? Nous nous sommes penchés sur ces lunettes qui rencontrent un franc succès ?

oakley jawboneL’histoire des lunettes à verres interchangeables commence avec les Oakley Jawbone. Il y a certes eu d’autres modèles avant, mais ces Oakley ont apporté une nouvelle vision du changement de verre. Avec elles, plus besoin de procéder au changement chez soi au dessus d’une table. Le changement est devenu si facile et rapide que l’on peut le faire en cours de sortie pour s’adapter à la luminosité ambiante. Et pour parvenir à cette souplesse d’utilisation, Oakley avait complètement repensé la monture, incluant des charnières et des loquets permettant de garantir un excellent maintien du verre et surtout une usure très limitée des pièces.

Les systèmes à loquet

oakley jawbreakerLes loquets servant à maintenir les verres ou une partie de la monture ont d’abord été utilisés par Oakley, sur le modèle Jawbone puis Radarlock, Racing Jacket, Fast Jacket et plus récemment les Jawbreaker. Oakley a choisi de miser sur ce système afin de garantir un maintien des verres optimal et surtout une meilleure résistance à l’usure. Contrairement aux systèmes basiques, avec lesquels les verres sont clipsés à force, les systèmes à loquets s’usent beaucoup moins vite.

Hormis Oakley, peu de marques se sont lancés dans la conception de lunettes à verres interchangeables équipées de loquets. On saluera la tentative de Smith avec la Pivlock Overdrive qui est l’un des seuls modèles à offrir un maniement et un fonctionnement agréable et efficace.

jawbreaker

Les systèmes à clips

 

cébé strackCompte tenu de leur facilité de fabrication et donc du faible coût associé, les systèmes à clips sont les plus répandus. Le plus souvent, ils reposent sur une insertion « en force » du verre dans la monture. Pour garantir un bon maintien du verre dans sa position, les fabricants recourent à des découpes dans le verre en forme de crochet qui, une fois insérées dans la monture, ne bougeront plus. Cette méthode est par exemple largement utilisée par Cébé sur ses modèles Wild ou S’track. En dépit des apparences, le changement de verre est très facile, une fois le coup de main acquis. En revanche, on peut reprocher à ce système son usure assez rapide comparée aux systèmes à loquets. L’insertion à force dans le plastique de la monture finit par créer une usure qui nuira à terme à la bonne tenue des verres.

D’autres systèmes à clips permettent de maintenir les branches dans une position verrouillant les verres. Il faut alors actionner les branches pour libérer le verre comme c’est par exemple le cas avec les nouvelles Smith Pivlock Arena.

Les lunettes de soleil à verres interchangeables s’adressent avant tout aux sportifs. L’objectif n’est pas de métamorphoser visuellement les lunettes mais d’adapter les verres aux conditions de luminosité pour une vision optimale. Et en cela, le pari est réussi. Car ces lunettes offrent réellement un confort d’utilisation très appréciable lorsque l’on part pour un trail sur une journée, ou une sortie VTT où la météo oscille entre beau et mauvais temps. Ces lunettes offrent une alternative très intéressante aux verres photochromiques, certes très efficace mais incapables de couvrir la même plage de luminosité que les lunettes à verres interchangeables. Nous avons pu utiliser les deux ces dernières années, que ce soit en VTT ou en running. Il faut admettre que les verres photochromiques vont s’adapter automatiquement à la luminosité, offrant ainsi une vision normalement parfaite. Mais leur faiblesse réside dans leur amplitude. Même les meilleures références capables de couvrir de la catégorie 2 à 4 sont soit trop clairs soit trop foncés, selon les yeux de chacun.
Une faiblesse que les lunettes à verres interchangeables ne connaissent pas.

 

Vous aimez changer de lunettes de soleil tous les étés, mais le prix de chaque paire constitue un véritable frein ? Nous avons sélectionné pour vous 10 paires de lunettes de soleil à moins de 50 euros, pour toutes les occasions et tous les gouts.

 

Les lunettes mode / tendance

Cet été, pas besoin de se ruiner pour s’offrir des lunettes au look vintage ultra tendance.

 

Komono Clément

Un look rétro, une belle finition et un prix de 45€, que dire de plus ?

Komono Clément – 45€komono clement 2

 

Julbo Megève

Leur look vintage séduira celles qui aiment les lunettes extra ordinaires. Vous ne les verrez pas à tous les coins de rue. Pourtant, elles ne coutent que 45€. En plus, elles sont équipées de verres Julbo d’excellente qualité.

julbo megeveJulbo Megève – 45€

Sinner Thunder

On ne peut pas passer à côté de la forme carrée d’inspiration Wayfarer. Chaque année, leur mort est annoncée, pourtant, elles reviennent tous les étés.
Sinner Thunder – 34€

Capture d’écran 2015-07-28 à 17.55.00

Ozed Original Series

Ce sont les lunettes idéales pour garder la forme Wayfarer tout en ajoutant une pointe de couleurs et de motifs. Certainement les meilleures lunettes pour aller sur la plage cet été.
Ozed Original Series 49€

ozed

Les lunettes « actives »

Des lunettes pour tout faire : se promener, faire du sport, ou aller boire un verre en terrasse.

 

Cébé LAM

Avec leur look simple mais efficace enrichi de quelques pointes de couleurs, les Cébé LAM (Look At Me, regarde moi) sont les lunettes parfaites pour les actifs. Surtout qu’elles ne coûtent que 39€…

Cébé LAM – 39€

Capture d’écran 2015-07-28 à 17.55.31

Julbo Cortina

Un modèle d’inspiration vintage mais diablement attrayant. Le modèle incontournable pour trainer sur la plage et en terrasse.
Julbo Cortina – 45€

Capture d’écran 2015-07-28 à 17.55.15

Cébé S’Kiss

Idéales pour les actives en quête de lunettes pour arpenter les chemins de montagne, la plage ou faire du tourisme. Hyper polyvalentes et très confortables, elles méritent leur surnom de « couteau suisse ».

Cébé S’Kiss – 39€

cébé skiss

 

Les hyper sportives

Casse cou pour qui les lunettes sont un consommable ou amateurs de changement, il y’en a aussi pour vous dans notre sélection.

 

Cébé Wild

Un modèle léger, avec verres interchangeables pour moins de 50€ ? Le défgi a été relevé par Cébé. Depuis plusieurs années, elles constituent l’une des références préférée des sportifs.

Cébé Wild – 49€

cébé wild

Julbo Tensing

Les seules lunettes capables de vous emmener sur un glacier pour moins de 50€. Leurs verres de catégorie 4 sont d’une efficacité redoutable pour vous protéger dans les environnements les plus inhospitaliers pour la vue.

Julbo Tensing – 45€

julbo tensing

Salice 004

Elles sont normalement vendues à 59€, mais il n’est pas rare de les trouver pour moins de 50€. Les Salice 004 offrent des caractéristiques dignes des lunettes de soleil de sport valant trois ou quatre fois ce prix. Inserts en caoutchouc sur les branches et les plaquettes nasales, verres interchangeables, seconde paire de verres, excellente ventilation, rien de leur manque.
Salice 004 – 59€

salice 004

3492

Préparation exceptionnelle, vélos sur mesure, équipement personnalisé mais…lunettes de soleil normales. Et non, le matériel utilisé par les coureurs du circuit pro tour n’est pas toujours hors de portée. La preuve en est avec les lunettes de soleil de cyclisme.

C’est peut être l’une des seules choses utilisées par les coureurs du Tour de France que tout le monde ou presque peut s’offrir. Les lunettes de soleil des coureurs professionnels n’ont rien d’exceptionnelles dans le sens où tous les fabricants les proposent à la vente. Et contrairement aux idées reçues, ces lunettes ne sont pas seulement proposées aux coureurs pour faire de la publicité à leur sponsor. Elles offrent des performances exceptionnelles sur route. Et bien entendu, lorsque l’on parle de performance et de sport, Oakley est souvent de la partie.

L’hégémonie d’Oakley

oakley radarlockOakley est depuis plusieurs années la marque la plus représentée sur le Tour. Mais cette année, la marque à l’ovale est réellement omniprésente, et sur les coureurs les plus médiatisés qui plus est. Christopher Froome, Mark Cavendish, Thibaut Pinot, Peter Sagan, Rafal Majka ou Alberto Contador comptent parmi les ambassadeurs d’Oakley sur le Tour 2015.

Avec la sortie récente des Jawbreaker, il n’y a rien d’étonnant à voir que ce modèle est le plus représenté sur le peloton. Surtout, il a été spécialement développé pour le cyclisme en partenariat avec plusieurs coureurs dont Mark Cavendish.

On trouve également de nombreuses Radarlock et Radar, portées entre autres par Christopher Froome ou Warren Barguil.

oakley radar

 

Et les autres ?

Beaucoup de coureurs ont décidé de faire confiance à Bollé. Depuis quelques années, la marque française mise beaucoup sur le cyclisme avec ses modèles Vortex et 6th sense. Même si elles n’équipent pas tous les cyclistes les plus médiatisés, les lunettes Bollé s’offrent un joli coup de pub avec Romain Bardet, très en vue depuis 3 saisons dans le circuit pro tour et qui ne quitte pas ses Vortex, tout comme Tony Gallopin. 

bollé 6th sense

On peut également constater la présence de Salice sur plusieurs coureurs, qui grâce à son modèle 006 continue à proposer un modèle à l’excellent rapport qualité/prix.

Bien entendu, d’autres marques sont représentées sur le Tour de France. Mais il faut admettre qu’à elles seules, ces trois marques constituent 90% des lunettes utilisées. Et au sein de ces 90%, Oakley représente facilement 70% des références utilisées. Et le marketing n’est pas la seule raison, croyez-nous.

Après avoir été couronnée de succès sur les masques de ski, la technologie Prizm est portée sur les lunettes de soleil. Parmi les références les plus attendues, le Prizm Trail, conçu pour le trail et le VTT. Nous avons testé ce verre en conditions réelles pendant plusieurs semaines afin de vérifier si les promesses d’Oakley ont été tenues.

A l’entrée de l’hiver 2014, Oakley a dévoilé plusieurs nouveaux écrans embarquant une nouvelle technologie : Prizm. La marque présentait cette innovation comme une solution pour encore améliorer la vision en optimisant certaines couleurs au détriment d’autres. Le choix de couleurs poussées ou gommées est décidé en fonction des conditions météo pour lesquels le masque est conçu. D’abord vue comme un nouvel argument marketing, la technologie Prizm en a surpris plus d’un, car les résultats étaient visibles.

Quelques mois plus tard, Oakley dévoilait une série de verres Prizm pour lunettes de soleil. Le principe est le même que sur les masques, sauf qu’au lieu de conditions météo, c’est de sports dont il question. Oakley a conçu un verre pour chaque sport, ou presque. Les verres Prizm Trail que nous avons essayé ont ainsi été conçus pour être utilisés en VTT, ou en Trail running.

 

L’égaliseur de couleurs selon Oakley

La technologie Prizm fonctionne comme l’égaliseur d’une chaine hifi. Certaines fréquences sont mises en avant, d’autres en retrait afin que tous les instruments du morceau soient audibles. Avec Prizm ce n’est pas de fréquences dont il question, mais de couleurs. De cette manière, en fonction du terrain d’utilisation, les couleurs importantes ressortent mieux et les obstacles deviennent plus visibles. Dans le cas du Prizm Trail, le vert, le marron et le gris sont mis en avant. Cet effet est rendu possible par l’association d’une teinte de base orange et de traitements légèrement miroités bleus et rouges.

oakley-prism-trail

Porté, le verre rappelle les écrans orange fréquemment utilisés dans le milieu du ski, en légèrement plus foncé. Pour en profiter au maximum, il faut se rendre dans les zones ombragées voir légèrement ensoleillées. Là, le Prizm Trail offre une réelle plus value par rapport à des lunettes standards ou photochromiques. Sa teinte permet réellement d’améliorer la visibilité des obstacles, même avec une lumière de face. Le Prizm Trail s’en sort également très bien dans les sections alternant l’ombre et la lumière. Sa bonne filtration de la lumière évite tout éblouissement mais n’obscurcit pas de trop. En forêt, pourvu que le ciel soit dégagé, vous n’aurez pas besoin de quitter vos lunettes. La filtration de la lumière et la teinte des verres Prizm Trail permettent une parfaite visibilité.

Toutefois, cela se paye dans les zones de plein soleil où la teinte pourra se révéler trop clair pour certains.

Oakley a encore une fois prouvé que les verres jouent pour beaucoup dans la qualité générale d’une paire de lunettes de soleil. Et même, que les verres photochromiques ne sont pas la réponse à tous les problèmes des vtt-tistes et autres amateurs de trail running. Un verre bien conçu peut offrir des performances comparables sans les aléas de la photochromie, comme l’incompatibilité avec le froid. Mais quoi qu’il en soit, si vous cherchez une paire de lunettes de soleil pour le VTT ou le trail, testez ces nouveaux verres Oakley. Vous verrez ainsi par vous même les prouesses qu’ils sont capables de réaliser.

En moins de 10 ans, la marque Autrichienne Glorify est devenue la spécialiste des lunettes incassables. La marque continue aujourd’hui son développement avec deux gammes : sport et lifestyle

Une idée née d’une dispute

En 2004, Christophe Egger cherche à commercialiser un support en silicone pour téléphone portable. Mais après avoir vu un ami se blesser à l’œil sur les pistes de ski et un couple se disputer pour une paire de lunettes cassée, il revend son brevet de support et cherche à développer des lunettes de soleil incassables.

Les premiers prototypes sont fabriqués en silicone, un matériau que Christoph Egger connaît bien. Mais après plusieurs tentatives infructueuses, il décide d’abandonner ce matériau, celui-ci demeurant trop mou.

En 2008, les premiers modèles Glorify incassables voient le jour. Après s’être rapproché du fabricant de chaussures de montagne Lowa, Glorify sera commercialisé en Autriche, Suisse Allemagne puis le reste de l’Europe.

Deux collections : sport et lifestyle

On retrouve quelques modèles très réussis dans la gamme lifestyle
On retrouve quelques modèles très réussis dans la gamme lifestyle

C’est avec sa gamme sportive que Glorify s’est fait connaître. Et au fil des années, celle-ci reste le fer de lance de la marque. On y retrouve des modèles enveloppants, légers et surtout offrant une excellente protection contre les éléments. VTT, escalade, randonnée ou running, vous pourrez pratiquer tous les sports avec la garantie que vos lunettes resteront en un seul morceau en cas de chute.

La gamme Lifestyle est quant à elle composée de modèles au look plus urbains. Elles sont fabriquées avec les mêmes matériaux que la gamme sport et sont donc elles aussi incassables.

Glorify sera disponible dans les jours à venir sur www.lunettes-de-soleil.fr.