Tests

1653


La blogueuse et coureuse Annécienne  Anna-Lou a testée pour nous les lunettes de soleil S track de Sébastien Chaigneau.

test_bloggeur_running_trail_cébé_strack_sebastien_chaigneau

Visitez son Blog et le Test des Cébé S Tracks

Bientôt elle testera pour nous les nouvelles lunettes de soleil Cébé  S’pring, la nouvelle S Track de chez Cébé, mais uniquement pour les femmes. On verra entre autre, que le défaut relevé par Anna Lou, sur le fait que les cheveux se coincent dans les branches, a été corrigé. Peut-être que les concepteurs de chez Cébé ont pris note des remarques D’Anna-Lou!

Voici en photos les nouvelles Cébé S’pring, disponibles au mois de mai chez Lunettes-de-soleil.fr

 

cébé S pring

 

Conçue en partenariat avec Sébastien Chaigneau, la Cébé S’Track possède bien entendu de fortes aptitudes pour la course à pied. Seulement, nous avons voulu la confronter à l’une des disciplines les plus exigeantes pour les lunettes : le VTT.

Nouveauté sortie au printemps 2013, la Cébé S’Track est dédiée à la pratique régulière voir professionnelle du trail running et de l’ultra trail. Pour la concevoir, Cébé s’est associé au coureur professionnel Sébastien Chaigneau. Après plusieurs mois de développement, les lunettes voient le jour et se démarquent de la concurrence par leur maintien redoutable. Un maintien si redoutable que nous nous devions de les soumettre à l’épreuve ultime : une sortie bien engagée en VTT.

Technologie Symbiotech et verres interchangeables:

strackDepuis plusieurs mois, Cébé propose des modèles équipés de la technologie Symbiotech. Il s’agit d’une seconde branche souple rapportée à l’intérieur de la branche standard. Cette seconde branche enveloppe le crâne de manière stupéfiante et assure ainsi un maintien à toute épreuve. Vous pouvez remuer la tête dans tous les sens, les lunettes ne bougent pas.
Les Cébé S’Track sont disponibles en deux tailles (Large et Small) afin de s’adapter à tous les visages.
Comme sur les modèles Cinetik et Wild, les verres sont interchangeables en un tourne main. Il suffit de tirer dessus pour les libérer. Dans le feu dephoto 2 l’action, il faut moins d’une minute pour changer les deux verres.
Les S’track sont livrées avec deux paires de verres : une paire photochromique de catégorie 1 à 3 ou 2 à 4 et une paire transparente légèrement miroitée. Compte tenu de la météo très changeante durant ce test, nous avons pu essayer les verres photochromiques allant de la catégorie 2 à 4 ainsi que les transparents.

En plus de tout cela, les S’Track sont équipées de plaquettes nasales en caoutchouc strié.
Le poids de l’ensemble est de 26g, soit un poids très raisonnable par rapport à la concurrence.

En situation :

Les lunettes trouvent rapidement leur place et se glissent sans problème sous les sangles du casque (un Urge EnduroMatic dans mon cas). Grâce à leur poids contenu elles se font oublier très rapidement et ne créent aucun point de compression sur le nez.
Dès la première montée, on est surpris par l’excellente ventilation qui protège les lunettes contre la formation de buée, même à l’arrêt après un effort intense.
En descente, même dans les pires pierriers et après plusieurs marches sautées un peu sauvagement, les lunettes ne bougent pas. Le maintien est si bon que l’on jurerait porter un masque MX. En revanche, à haute vitesse (une portion de route entre deux chemins), l’air s’infiltre derrière les verres et gêne quelque peu.

La question des verres :

photo 4En théorie les verres photochromiques de catégorie 2 à 4 sont recommandés pour la haute montagne et le très beau temps (ce qui n’était pas le cas lors du test). Cependant, ils sont révélés très agréables, même en forêt où ils permettent de voir clair (pourvu qu’il fasse beau, encore une fois). Il leur faut une 20 aine de secondes pour s’éclaircir ce qui les situe dans la moyenne. Sitôt le ciel couvert, les verres transparents prennent le relais afin de protéger les yeux de la boue sans assombrir le décor.

En conclusion, Cébé est parvenu à créer de vraies lunettes de soleil de sport, capables de bien plus que le sport pour lequel elles sont conçues initialement. Leur redoutable maintien, l’excellente ventilation et les verres en font une paire de lunettes idéales pour faire du VTT, même engagé.
Qui plus est, leur rapport qualité prix est très intéressant puisqu’elles sont toutes disponibles pour une centaine d’euros environs.

Les plus :
Poids
Maintien
Ventilation
Confort
Verres photochromiques

Les moins :
Verres parfois trop foncés
Protection contre le vent un peu juste à haute vitesse

Lunettes de soleil Oakley Racing Jacket silver

Deux ans seulement au compteur et voilà la Jawbone déjà retravaillée. Ce modèle étant l’un des portes drapeau d’Oakley, il est normal qu’il soit au top des technologies. Voici donc la nouvelle Jawbone, avec quelques améliorations et surtout un nouveau nom : Oakley Racing Jacket.

Au rang de nouveauté de la Jawbone 2012, on notera un changement de nom. Désormais, la Jawbone se nommera Racing Jacket. Ce nouveau nom s’explique par la politique développée par Oakley au sujet des noms utilisés pour les modèles sportifs (Half Jacket, Straight Jacket,etc.).

Comme le design de la Jawbone était déjà très abouti, Oakley a tenté de ne pas y toucher. Une minutieuse comparaison révèlera toutefois que le logo de la Racing Jacket est plus gros que sur la Jawbone. Ce même logo est maintenant amovible pour favoriser la personnalisation des lunettes.
On remarque enfin une perforation au bout de chaque branche qui permettra d’adapter une cordelette.

Le système de changement rapide des verres, essence même du modèle Jawbone, est préservé. Il s’agit toujours d’une variante du système Switchlock© qui permet d’ouvrir la partie inférieure de la monture pour libérer le verre. Il suffit de soulever la plaquette nasale pour voir cette partie s’ouvrir avec une cinématique proche de celle d’une mâchoire.

Contrairement à la Jawbone, seuls des verres ventilés seront disponibles. Ceux-ci sont en effet plus adaptés à une pratique sportive car ils empêchent la formation de buée sur la surface interne du verre. La majorité des teintes sont disponibles, soit d’origine soit en pièces détachées.

Le coffret de la Jawbone comportait déjà de nombreux éléments parmi lesquels on trouvait une paire de plaquettes nasales pour les nez étroits, un étui microfibre et une paire de verres de rechange. La Racing Jacket offre en plus une lanière qui vient se clipser sur les branches ainsi qu’une paire de logos de rechange.

Les lunettes de soleil Oakley Racing Jacket conservent la même largeur, idéale pour les visages moyens à larges. La grande variété de couleur ravira aussi bien les hommes que les femmes à la recherche de lunettes de soleil sportives hauts de gamme.

Rien de bien neuf donc pour cette Oakley Racing Jacket si ce n’est quelques détails qui l’aident à mieux s’intégrer dans la gamme Oakley. Grâce à son confort et à ses performances laissées intacts, la Oakley Racing Jacket ne va pas être détrônée de sitôt.

Depuis toujours, nous adaptons nos tenues vestimentaires en fonction de la météo. Le plus souvent, cela nécessite de posséder des vêtements spécifiques (veste de pluie, veste légère, etc.).
Et si vos chaussures favorites, que vous ne portez que pour belles journées pouvaient se transformer en chaussures de pluie puis retrouver leur forme originale ? Bien entendu cela est impossible, sauf pour les lunettes de soleil Cébé Cinetik et Wild, qui peuvent en quelques secondes passer de lunettes de soleil à lunettes transparentes.


Des lunettes qui s’adaptent aux conditions d’utilisation

Lunette de soleil Cébé Cinetik
Lunette de soleil Cébé Cinetik

Cette prouesse technologique est possible grâce aux verres interchangeables conçus par Cébé. Pour changer de verre, il suffit de déclipser celui qui est installé et de le remplacer ensuite par le plus adapté à vos besoins. Bien que cette manœuvre soit impressionnante car il faut tirer tout de même assez fort sur le verre pour le déloger, elle ne présente aucun danger. Les montures sont en effet fabriquées dans un matériau souple et résistant qui supportera les changements de verre pendant de nombreuses années.
Sans atteindre la souplesse du système Switchlock qui équipe la lunette de soleil Oakley Jawbone, celui conçu par Cébé permet un changement rapide, facile et sans risque des verres.

Avant tout destinées à un usage sportif

La monture légère et galbée, avec de nombreuses pièces en caoutchouc (nez et manchons de branche) ainsi que les verres supplémentaires de couleurs jaunes et transparents permettent d’affirmer que ces lunettes sont des hyper sportives. En effet, le but des verres de rechange n’est pas de multiplier les looks de ces lunettes mais de prodiguer une bonne protection quelles que soient les conditions météorologiques.

Lunette de soleil Cébé Wild
Lunette de soleil Cébé Wild

Les cyclistes, connaisseurs des gouttes d’eau dans les yeux seront contents de trouver des verres transparents. Les verres jaunes seront idéaux pour tous les sportifs qui souhaitent se protéger les yeux par temps variable.

Entre les deux modèles, pratiquement aucunes différencess, seulement une légère variation autour de la forme des charnières et des verres. Seule votre appréciation personnelle permettra de distinguer laquelle de ces deux lunettes de soleil vous conviendra le mieux. Le modèle Wild sera le plus adapté aux visages fins à moyens tandis que le modèle Cinetik conviendra aux visages moyens à large.

En conclusion, Cébé propose ici deux lunettes de soleil très intéressantes au rapport qualité prix imbattable. Elles sont en effet proposées à un prix public conseillé de 49 euros. Un très bon choix pour les sportifs qui recherchent une paire de lunettes de polyvalente et abordable.

Lunettes de soleil Oakley Fast Jacket blanche avec verres Red IridiumLes lunettes de soleil Oakley Split Jacket et Jawbone ont longtemps été les seules à proposer un système de changement rapide des verres. Conscientes du succès engendré par ces mécanismes, de nombreuses autres marques se sont attelées à la tâche et y sont allées de leurs solutions. Comme il est plus facile d’ôter des verres sur des lunettes semi cerclées, les marques se sont rabattues dessus, proposant des systèmes simples mais dont la durée de vie n’est pas garantie. Oakley, croyant toujours au pouvoir des lunettes de soleil semi cerclées, a surpassé la concurrence en proposant les lunettes de soleil Oakley Fast Jacket.

Ces lunettes de soleil font des clins d’œil à plusieurs modèles de chez Oakley. Ainsi, la forme générale rappelle les Flak Jacket, l’un des best seller de la marque. Le dessin des branches torturé rappelle quant à lui vaguement la Radar et enfin, le logo Oakley pointant vers le ciel rappelle la M Frame, qui a marqué des générations de sportifs.
Mais la grosse originalité de ces lunettes de soleil, c’est l’utilisation du système Switchlock© qui permet de changer les verres en un tournemain. Deux loquets en métal sont disposés sur les côtés extérieurs de la monture. Il suffit d’actionner ceux-ci pour que le verre soit libéré de tout maintien.
Lunettes de soleil Oakley Fast JacketRéinstaller les verres est alors tout aussi simple. Il suffit de remettre le verre en place et de fermer le loquet en métal. Le verre est fermement maintenu en position.
Le confort est tout bonnement excellent (en prenant en compte que j’ai un visage assez large). Le galbe prononcé vient englober le champ de vision dans sa totalité protégeant parfaitement les yeux.

 

Lunettes de soleil Oakley Fast JacketComme toujours, l’alignement des lunettes selon trois points permet de ne pas ressentir de pression sur l’arrière des oreilles afin que le port longue durée des lunettes de soleil Oakley Fast Jacket ne soit pas une contrainte, mais bien un plaisir.
Les embouts de branche ainsi que les plaquettes nasales sont en gomme Unobtainium©, caoutchouc dont l’adhérence augmente avec le taux d’humidité et la transpiration.
Les lunettes de soleil Oakley Fast Jacket sont livrées avec deux paires de verres et une seconde paire de plaquettes nasales, pour un ajustement parfait à votre morphologie.

Bien sûr, cette nouveauté n’a pas le même poids que la Jawbone, perçue comme une mini révolution à elle seule. Néanmoins, de nombreuses personnes se laisseront charmer par le design sympathique de ces lunettes ainsi que par leur confort. Nous ne saurions trop vous recommander de les essayer, car à coup sûr, elles vous conquerront.

[button link= »http://www.lunettes-de-soleil.fr/recherche.php?reqw=Jury » bg_color= »#e352e3″ border= »white »]Achetez ici vos lunettes de soleil Oakley Jury[/button]

Vous avez toujours rêvé d’avoir une paire de lunettes de soleil faite en aluminium mais les Oakley Elite C-Six étaient bien trop chères ? Et bien cet été, il sera possible de se procurer les lunettes de soleil Oakley Jury, elles aussi faites d’aluminium mais proposées à partir de 200 euros. Regardons ensemble si ces lunettes tiennent toutes leurs promesses.

A coup sûr une paire de lunettes de soleil Oakley

A première vue, les lunettes de soleil Oakley Jury respectent bien les standards de la marque. La forme rappelle approximativement celle de la Jupiter, avec toutefois des verres plus carrés sur la partie inférieure. Les branches au style élancé s’intègrent parfaitement au cerclage des verres et créent un ensemble cohérent qui charme l’œil.
Comme sur de nombreux modèles, on retrouve les manchons de branche en Unobtainium©. Ce caoutchouc doux au toucher possède la particularité de voir son adhérence augmentée au fur et à mesure que le taux d’humidité augmente. Ainsi, même lorsque vous transpirerez, ces lunettes ne quitteront pas votre visage. Les plaquettes nasales sont fabriquées dans le plastique O-Matter© de la marque qui possède un toucher doux et procure un maintien sûr.
La finition est à la hauteur de la réputation d’Oakley dans le domaine, c’est-à-dire exemplaire. Tout est parfaitement assemblé, ce qui permet à ces lunettes de soleil d’accéder au cercle très fermé des lunettes de soleil haut de gamme.
Pour finir, Oakley à pensé à inclure son logo en métal sur les côtés de la lunette. Sans être trop présent, ce logo est bien visible et confirme que ces lunettes sont bel et bien des lunettes de soleil Oakley.

La révolution métallique

La véritable valeur ajoutée de ces lunettes, justifiant à elle seule le prix, c’est l’utilisation du métal dans la fabrication des branches. Rien de bien nouveau me direz vous, les Aviator, les C-wire ainsi que plein d’autres modèles de chez Oakley sont avec des montures en métal. Certes oui, mais il s’agit ici de la première paire de lunettes de soleil à monture épaisse faite en métal.
Afin que les lunettes de soleil Oakley Jury conservent un poids raisonnable, les américains ont décidé d’utiliser un alliage d’aluminium léger et résistant. Le pari est réussi puisque ces lunettes sont à peine plus lourdes qu’une paire équipée de lentilles en verre minéral.

Quid du confort

Le poids de la lunette est équitablement réparti sur les branches et le nez. Ainsi, ces lunettes resteront confortables plusieurs heures durant. Les manchons en Unobtainium© font bien leur travail et maintiennent les lunettes efficacement sur le nez.
L’utilisation du métal ne se répercute pas sur le confort, à moins que vos lunettes aient pris le froid pendant toute une nuit dans une camionnette de livraison (ce qui fut notre cas). Dans ce cas, les lunettes sont froides et contrairement au plastique, il faudra plusieurs minutes pour qu’elles arrivent à la même température que le visage.

En bref, Oakley signe ici un quasi sans faute. L’utilisation du métal est un plus indéniable qui sera de plus garant d’une grande longévité. Les Oakley Jury sont disponibles dans trois coloris (bronze, silver et noir mat) avec au choix des verres normaux ou polarisés (à partir de 259€).
Une paire de lunettes intéressante qui plaira aux amateurs de matériaux nobles.

Il y a les modèles pour le ski, le VTT, l’alpinisme, les sports nautiques, mais si vous cherchez un modèle pour vous suivre partout et tout le temps, la tâche se complique. La marque française Bollé à pensé à vous et à conçu les lunettes de soleil Bollé Traverse, polyvalentes et pouvant être utilisées dans toutes les situations. Plusieurs innovations technologiques bien senties permettent à ces lunettes d’atteindre le paroxysme de la polyvalence.

La lunette Bollé Traverse est livrée dans un solide étui semi rigide. A l’ouverture de celui-ci, on découvre de nombreux rangements ainsi que la paire de lunettes. La totalité des accessoires est rangée dans des pochettes souples ou des rangements. On découvre une seconde paire de verres pour le mauvais temps, un strap élastique (qui substituera les branches), et deux cales en mousse qui prendront place entre le visage et la monture.

Les lunettes Bollé Traverse adoptent une forme couvrante, qui protégera efficacement les yeux des rayons parasites pouvant s’infiltrer entre le visage et la monture. Elles sont particulièrement légères ce qui les rend agréable à porter même pendant plusieurs heures.

Une flexibilité encore jamais vue

 

Les Bollé Traverse se distinguent des autres modèles par leur flexibilité. Il est possible de passer d’une configuration à l’autre en seulement quelques secondes.
Pour commencer, le changement de verres qui se fait « à l’ancienne » en déclipsant à l’aide du pouce le verre. Vous pourrez passer à loisirs d’un verre pour les journées ensoleillées à un verre jaune qui sera idéal pour pratiquer toutes sortes de sport en intérieur ou par mauvais temps.
Les branches peuvent elles aussi être démontées afin d’être remplacées par un strap élastique, identique à ceux qui équipent les masques de ski. Ici, il suffit de tirer sur la branche en exerçant une pression sur un loquet. La mise en place des branches ou du strap se fait en clipsant l’élément sur les articulations des branches.
Avec la lunette Bollé Traverse, Les ingénieurs français ont pris en considération les besoins des skieurs. En effet, vous pourrez substituer les branches par un strap élastique mais aussi installer un « masque » en mousse douce qui comblera tous les interstices entre la monture et le visage. Vous aurez ainsi un masque de ski doté de deux écrans de plus petite taille. Cette installation se fait en lieu et place du pont nasal (mais le maintien de la lunette sur le visage est assuré par la mousse et par le strap.

Vous pourrez également opter pour une cale en mousse de plus petite taille (seulement le haut de la monture) qui protégera les yeux des infiltrations d’air et d’eau par le dessus de la monture.

Une batterie de réglages pour le confort du porteur

 

D’abord montées avec les branches et avec les verres pour les conditions ensoleillées, nous avons remarqué que bon nombre d’éléments des lunettes sont réglables. Ainsi, vous pourrez ajuster l’écartement des plaquettes nasales ou la hauteur des branches. Ces éléments permettront une parfaite adaptation de la lunette sur le visage du porteur. Ces réglages permettent également aux lunettes de soleil Bollé Traverse d’être compatibles avec la course à pieds.

Bollé signe ici une très belle réussite, réussissant à combiner les avantages du masque de ski avec ceux des lunettes de soleil. Les multiples configurations possibles permettront de répondre de manière efficace aux attentes de chacun. En Bref, un très bon produit qu’on ne saurait trop recommander aux sportifs comme aux amateurs de produits innovants.


Imaginez-vous en train de fendre les océans sur votre bateau. Vos lunettes tiennent mal sur votre nez et subitement, une vague un peu grosse et vos lunettes finissent à l’eau. Afin de remédier à ce problème, Julbo à conçu le modèle de lunette JulboPipeline, qui est équipé de branches s’adaptant à votre visage.

Toujours à la pointe de la technologie au service du sport, Julbo ne cesse d’innover et propose sans cesse de nouvelles solutions pour les sportifs de tous niveaux. Avec les lunettes de soleil Julbo Pipeline, la marque française s’attaque aux amateurs de sports nautiques. Comme pour toute lunette Julbo, la finition est exemplaire avec des assemblages soignés et des matériaux de premier choix.
La forme enveloppante évitera les infiltrations de rayons U.V. par les côtés. Cet aspect peut paraître secondaire, cependant il permettra d’éviter toute forme d’éblouissement et de brulure de la rétine. Le nez recouvert de caoutchouc assurera le confort et le maintien nécessaire à la pratique des sports nautiques les plus agités.
La véritable innovation de ces lunettes se situe au niveau des branches ajourées, qui s’adaptent automatiquement au visage du porteur afin de garantir un maintien et un confort sans précédent. Elles sont de plus recouvertes de caoutchouc afin de maximiser le maintien et le confort.

Depuis maintenant plusieurs années, les français de chez Julbo sont passés maîtres dans l’art de concevoir des verres adaptés à toutes les situations. Les Julbo Pipeline ne dérogent pas à cette règle et sont équipées de verres photochromique et polarisés Octopus. Ces verres ont été spécialement conçus pour les sports nautiques. La technologie polarisante permet de foncer ou d’éclaircir les verres en fonction des conditions de luminosité. Ils possèdent une amplitude allant de la catégorie 3 à la catégorie 4, qui permet une utilisation par temps très ensoleillé sans risquer d’éblouissements ou de brulures oculaires. Le filtre polarisant permettra quant à lui de supprimer tous les reflets gênants et augmentera les contrastes. Pour finir, ce verre possède un traitement hydrophobe qui favorise le glissement de l’eau et augmente ainsi la visibilité.
Les Julbo Pipeline sont également disponibles avec les verres polarisés de catégorie 3 Polarized 3.
Bien que destinées avant tout aux amateurs de sports aquatiques et nautiques, ces lunettes de soleil Julbo Pipeline seront à même de vous accompagner pour de nombreuses autres activités sportives ou non. Que vous soyez amateur de nautisme ou tout simplement à la recherche de lunettes confortable et au maintien irréprochable, ces lunettes Julbo Pipeline sont faîtes pour vous.