L’ histoire des Ray Ban Wayfarer

1
933

Le commencement d’une ère :

Brevet lunettes de soleil Ray Ban Wayfarer
Le brevet des premières Ray Ban wayfarer

L’histoire de la lunette de soleil Ray Ban Wayfarer débute en 1952, lorsque la marque dépose le brevet d’une paire de lunettes de soleil à branches épaisses fabriquée en plastique injecté. L’utilisation de ce matériau représentait un pari osé car les lunettes de soleil de l’époque étaient dotées de branches fines en métal. Malgré un accueil chaleureux du public, ces lunettes ne connurent pas le succès attendu.

Audrey Hepburn portant des Ray Ban Wayfarer
Audrey Hepburn dans Diamants sur Canapé avec ses Ray Ban Wayfarer

Il faudra attendre le début des années 60 et le succès du film « Diamants sur Canapé », mettant en scène Audrey Hepburn avec une paire de Ray Ban Wayfarer pour que la célèbre paire de lunettes de soleil se fasse désirer du public. Instantanément, ces lunettes devinrent le symbole de la classe New Yorkaise. C’est le début du raz de marée Wayfarer dans le monde entier. James Dean, Marylin Monroe, Bob Dylan, Andy Warhol, la liste des stars ne quittant plus ces lunettes est d’une longueur infinie et ne cessera de croître jusqu’à la fin des années 60. Mais comme pour tous les phénomènes de mode, le public finit par se lasser et la Wayfarer termine dans les oubliettes de la mode.

 

 

L’investissement de Ray Ban dans le cinéma :

Ray Ban Wayfarer - Blues Brothers
Les légendaires Blues Brothers et leurs Ray Ban Wayfarer

En 1980, sort le film « The Blues Brothers », l’histoire de deux orphelins (Jack et Elwood Blues) qui trouvent refuge dans le blues. Leur signature visuelle : un costume sombre et une paire de Wayfarer noire. Le succès commercial de ce film fit remonter la côte de popularité des lunettes mais pas le nombre de ventes. Alors que le risque de faillite commence à planer sur Ray-Ban, la marque investit dans le cinéma. Elle signera un contrat annuel de 50.000$ avec la société Unique Product Placement of Burbank qui devra placer les Ray Ban Wayfarer dans le plus de films et séries TV possible. Un an plus tard, le film « Risky Business », mettant en scène Tom Cruise avec une paire de Wayfarer noire sortira dans les salles et fera remonter les ventes. 360 000 paires seront vendues en un an. Viendront ensuite « Miami Vice » (1986) et « The Breakfast Club » qui permettront à Ray Ban d’atteindre les 1.5 millions de lunettes vendues. La côte de popularité des Wayfarer les amène également dans la sphère musicale puisque Mickaël Jackson, Johnny Marr, Billy Joel, Debbie Harry (du groupe Blondie), Madonna et Elvis Costello deviendront des adeptes de la Wayfarer.

 

 

Risky Business - Ray Ban Wayfarer
Tom Cruise et ses Ray Ban Wayfarer dans Risky Business

 

Le retour de la mode vintage

Mais les succès sont souvent de courte durée et l’engouement pour les Ray Ban Wayfarer se tarira rapidement. Les Wayfarer deviennent finalement « Out of fashion ». C’est alors que Ray Ban revisitera leur design et créera les Ray Ban New Wayfarer. Modernes et plus agréables à porter, ces dernières sont parvenues à séduire un public nouveau.

Chloe Sevigny
Chloe Sevigny avec ses Ray Ban Wayfarer Blanches
A la fin des années 2000, Chloé Sévigny (actrice et mannequin) prendra le risque de ressortir ses vieilles lunettes de soleil Ray Ban Wayfarer datant des années 80. Elle sera suivie par Kirsten Dunst et les sœurs Olsen. Les critiques de mode relèvent le fait mais peinent à y croire. Et pourtant, quelques mois plus tard, voilà que les Wayfarer redeviennent le summum de la mode. Les prix de vente de Wayfarer originales flambent sur e-bay, et les designers décident par conséquent de ressortir la lunette de soleil Ray Ban Original Wayfarer.
Aujourd’hui, ces lunettes de soleil sont devenues les messagers d’un art de vivre, celui du « je ne me prends pas vraiment au sérieux». Une chose est sûre : les lunettes de soleil Ray-Ban Wayfarer (Référence RB2140) sont encore une fois les lunettes de l’été et vont être difficilement détrônables ces prochaines années.

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here