Tags Articles avec les TAGS "prix"

prix

Avec l’arrivée du printemps et des beaux jours, les lunettes de soleil sortent à nouveau de leur étui. Malheureusement, les vôtres ont mal vécu l’hiver et il est grand temps de les changer. Un après midi de shopping plus tard, vous êtes tombé amoureux d’une paire de Ray Ban Pilote à 150 € que vous avez finalement décidé d’acheter sur Internet. C’est alors que vous tapez la fameuse requête magique « Ray Ban pas chères » dans votre moteur de recherche favori. Devant vos yeux ébahis, des dizaines de modèles à moitié prix sont étalés. Les différents sceaux de garantie vous paraissent crédibles, vous validez votre achat. Malheureusement, il y a 99 % de chances qu’elles soient fausses ou que vous ne les receviez jamais. Il est en effet impossible qu’un marchand vous vende ce type de lunettes pour une somme pareil.

Comme les copies ne cessent de se multiplier, nous avons décidé de faire un peu de prévention et donc de vous donner les prix indicatifs auxquels sont vendues les Ray Ban en Europe. Pour chaque modèle, nous avons fait la distinction entre la version avec verres polarisés et la version standard. Nous avons indiqué une fourchette de prix qui correspondent au tarif le plus élevé et au plus bas recensés en Europe, sur Internet et en magasin.

 

Ray Ban Pilote RB3025

Lunettes de soleil Ray Ban Pilote

Verres normaux : entre 85 et 140 euros
Verres polarisés : entre 120 et 180 euros

Ray Ban Cockpit RB3362

Lunettes de soleil Ray Ban Cockpit

Verres normaux : entre 85 et 140 euros
Verres polarisés : entre 120 et 180 euros

Ray Ban Wayfarer RB2140

Lunettes de soleil Ray Ban Wayfarer

Verres normaux : entre 79 et 140 euros
Verres polarisés : entre 120 et 180 euros

Ray Ban New Wayfarer RB2132

Lunettes de soleil Ray Ban New Wayfarer

Verres normaux : entre 80 et 120 euros
Verres polarisés : entre 120 et 180 euros

Ray Ban RB 3211

Lunette de soleil Ray Ban RB3211

Verres normaux : entre 83 et 130 euros

Ray Ban Cats 5000 RB4125

Lunettes de soleil Ray Ban Cats 5000

Verres normaux : entre 84 et 130 euros
Verres polarisés : entre 120 et 180 euros
Cette liste n’est pas exhaustive mais vous permettra de savoir si vous vous apprêtez à faire un achat frauduleux. Vous pouvez aussi nous contacter en laissant un commentaire à cet article en nous donnant la référence du produit et son prix de vente, nous vous dirons s’il s’agit d’un achat frauduleux ou pas.
En cas de doute, si vous avez les lunettes entre les mains, consultez notre article sur les indices pour reconnaître de vraies Ray Ban.

Vous aimez la forme des Ray Ban Pilote (RB3025) mais vous ne voulez pas les mêmes lunettes de soleil que tout le monde ? Nous avons déniché pour vous les alternatives les plus intéressantes.

–          Von Zipper Fernstein :

Lunettes de soleil Von Zipper FernsteinMoins hautes que les Ray Ban Pilote, les Von Zipper Fernstein font montre d’une robustesse accrue et d’un look plus sportif pour un prix très attractif (moins de 70 €). Elles sont également un peu plus couvrantes que les Ray Ban. Elles seront parfaites pour les hommes et les femmes au visage moyen.

 

 

–          Oakley Plaintiff :

Lunettes de soleiL Oakley Plaintiff

Oakley possède également son modèle d’inspiration Aviator : la Oakley Plaintiff. Contrairement aux autres modèles, celle-ci est très couvrante et protège donc mieux les yeux de la lumière provenant des côtés. Le design des branches carrées est original et apporte une touche de masculinité. Le système de charnières permet de limiter la pression des branches sur les temps et les rend par conséquent très confortables.

 

–          Ray Ban Cockpit :

Lunettes de soleil Ray Ban Cockpit RB3362La Ray Ban Cockpit est la petite sœur de la Pilote. Elle est à la fois moins large et moins haute. Les personnes qui n’apprécient pas le contact de la monture sur les pommettes seront heureuses d’apprendre que le problème est en grande partie solutionné. Evidemment, le plus gros avantage est que de loin, on dirait réellement des Ray Ban Pilote, le confort en plus.

Lunettes de soleil Oakley Racing Jacket silver

Deux ans seulement au compteur et voilà la Jawbone déjà retravaillée. Ce modèle étant l’un des portes drapeau d’Oakley, il est normal qu’il soit au top des technologies. Voici donc la nouvelle Jawbone, avec quelques améliorations et surtout un nouveau nom : Oakley Racing Jacket.

Au rang de nouveauté de la Jawbone 2012, on notera un changement de nom. Désormais, la Jawbone se nommera Racing Jacket. Ce nouveau nom s’explique par la politique développée par Oakley au sujet des noms utilisés pour les modèles sportifs (Half Jacket, Straight Jacket,etc.).

Comme le design de la Jawbone était déjà très abouti, Oakley a tenté de ne pas y toucher. Une minutieuse comparaison révèlera toutefois que le logo de la Racing Jacket est plus gros que sur la Jawbone. Ce même logo est maintenant amovible pour favoriser la personnalisation des lunettes.
On remarque enfin une perforation au bout de chaque branche qui permettra d’adapter une cordelette.

Le système de changement rapide des verres, essence même du modèle Jawbone, est préservé. Il s’agit toujours d’une variante du système Switchlock© qui permet d’ouvrir la partie inférieure de la monture pour libérer le verre. Il suffit de soulever la plaquette nasale pour voir cette partie s’ouvrir avec une cinématique proche de celle d’une mâchoire.

Contrairement à la Jawbone, seuls des verres ventilés seront disponibles. Ceux-ci sont en effet plus adaptés à une pratique sportive car ils empêchent la formation de buée sur la surface interne du verre. La majorité des teintes sont disponibles, soit d’origine soit en pièces détachées.

Le coffret de la Jawbone comportait déjà de nombreux éléments parmi lesquels on trouvait une paire de plaquettes nasales pour les nez étroits, un étui microfibre et une paire de verres de rechange. La Racing Jacket offre en plus une lanière qui vient se clipser sur les branches ainsi qu’une paire de logos de rechange.

Les lunettes de soleil Oakley Racing Jacket conservent la même largeur, idéale pour les visages moyens à larges. La grande variété de couleur ravira aussi bien les hommes que les femmes à la recherche de lunettes de soleil sportives hauts de gamme.

Rien de bien neuf donc pour cette Oakley Racing Jacket si ce n’est quelques détails qui l’aident à mieux s’intégrer dans la gamme Oakley. Grâce à son confort et à ses performances laissées intacts, la Oakley Racing Jacket ne va pas être détrônée de sitôt.

Lunettes de soleil Oakley Twenty 2012
Les Oakley Twenty 2012

Après plusieurs années d’absence, la Oakley Twenty, modèle mythique de chez Oakley, réapparaît cette année avec un design plus moderne mais des caractéristiques inchangées.

La Oakley Twenty première génération fut créée par Oakley au début des années 2000. Malgré un design assez conventionnel, le succès commercial fut monumental. La monture enveloppante mais discrète, les proportions parfaites, le confort étaient sans doute les clés de la réussite. Après avoir été sorti de collection il y a quelques années, les Oakley Twenty reviennent en 2012 avec un nouveau design et de nouvelles spécificités.

Les Oakley Twenty première génération

Le premier coup d’œil sur ces lunettes nous amène en territoire connu : on reconnaît très franchement les verres ovales ainsi que les branches de la Twenty première du nom. Les plaquettes nasales ainsi que la moitié des branches sont recouvertes d’Unobtainium (caoutchouc spécifique à Oakley). Ce matériau doux et agréable au toucher est également très adhérent, surtout lorsqu’il est humide. La transpiration de votre visage permettra donc d’améliorer la tenue de vos lunettes.

Vu de haut, les nouvelles Oakley Twenty forment pratiquement un cercle. Il n’y a donc pas de craintes à manifester concernant leur capacité à couvrir les côtés des yeux. Les branches arrondies, que l’on retrouvait déjà sur le modèle original, favorisent le maintien en limitant la pression sur les tempes et les côtés du crâne. Enfin, la largeur de la monture les destine avant tout aux porteurs ayant un visage de taille petite ou moyenne. Les femmes ou même les adolescents recherchant des lunettes de soleil couvrantes adaptées à la pratique des sports et surtout aux petits visages seront ravis.

Concernant les verres, Oakley a choisi de mettre l’accent sur les best sellers avec une forte présence des verres Positive Red Iridium, Black Iridium et Bronze, tous disponibles avec filtre polarisé en option.

Oakley revisite son histoire à défaut de nous proposer un véritable nouveau modèle. Les caractéristiques du modèle original, clés de son succès, sont respectées et associées à un design revu pour être plus moderne. Alors même s’il ne s’agit là que d’un restylage, nous pouvons dire qu’Oakley à réussi son coup et que nous sommes bien content de retrouver la Twenty.

Lunettes de soleil Ray Ban Erika RB4171 622 8GIl y a bien longtemps que Ray Ban n’a pas proposé un modèle avec des verres ronds. Sans réelles raisons, cette forme a été délaissée par la marque au profit de montures carrées ou rectangulaires. C’est donc avec surprise et joie que nous avons découvert les verres arrondis des lunettes de soleil Ray Ban Erika, également connue sous la référence RB4171.

Les Ray Ban Erika sont des lunettes hybrides, à mi chemin entre le moderne et le rétro. Leur aspect moderne provient de ce mélange entre monture en plastique épaisse au niveau des verres et branches en métal très fines qui se terminent par un manchon en plastique lui aussi épais. L’arrondi des verres est beaucoup plus marqué sur le bas des verres que sur le dessus. Ce choix évite l’effet « John Lennon » que des verres entièrement arrondis peuvent créer sur le visage.
Le mélange entre formes rondes, monture épaisse et branches fines crée un ensemble au final très équilibré qui plaira sans nul doute aux amatrices de Ray Ban et de mode.
Enfin, certains détails empruntés à l’histoire, comme la partie en V inversée au niveau du nez, viennent teinter ces lunettes d’un esprit rétro au charme fou.

Les lunettes de soleil Ray Ban Erika peuvent être équipées de verres dégradés dont l’aspect paraît moins haut que les verres « pleins ». La couleur dégradée permet de diminuer l’impression de hauteur des verres et par conséquent leur tendance  à obstruer le visage pour peu que ces lunettes soient un peu trop grandes pour vous.

Chics et originales, ces lunettes de soleil représentent un choix judicieux pour celles qui recherchent des lunettes de grande taille, originales, fabriquées par Ray Ban et qui ne sont ni des Aviators, ni des Cats ou des Aviators.

Lunettes de soleil Vuarnet VL1105Depuis sa création, la marque Vuarnet s’évertue à associer un design néo rétro très classe avec des verres techniques. Les lunettes de soleil Vuarnet VL1105 sont le parfait exemple de cette association.

Au premier regard, la signature visuelle de Vuarnet saute aux yeux. Le « V » chromé surplombant le nez, les logos « PX » sur les branches et les gravures au laser sur le haut des verres sont bien là et sont magnifiés par la robe noire brillante, rappelant des touches de piano, que revêt ce modèle. Comme sur toutes les productions Vuarnet récentes, la finition est remarquable, que ce soit au niveau des assemblages ou de la qualité perçue des matériaux.

Les verres sont de forme rectangulaire et présentent une très légère courbure. La partie entre les deux verres est très légèrement en retrait, créant une défonce mettant en valeur le « V » chromé. Une fois portée, ces lunettes s’avèrent bien équilibrées, malgré les verres en verre minéral qui équipent notre modèle. Bien qu’en plastique, les plaquettes nasales ne viennent pas comprimer le nez et assurent un excellent maintien, qui est renforcé par les branches dont la partie terminale vient se loger derrière l’oreille. Même si ce n’est pas leur principal usage, ces lunettes font immédiatement penser au yachting (surtout avec le verre Nautilux) et aux sports chics comme le golf ou le tennis. Les VL1105 sont de véritables lunettes de soleil polyvalentes, agréables à porter en ville, en montagne ou au bord de la mer. Elles pourront même s’accommoder de quelques sorties sportives pourvu qu’elles ne soient pas trop remuantes.

Que vous soyez sur le pont de votre bateau, dans les tribunes de Roland Garros ou sur les pistes de ski de Courchevel, les lunettes de soleil Vuarnet VL1105 vous suivront et vous procureront un maximum de confort.

Lunettes de soleil Oakley Jupiter SquaredA sa sortie, la Oakley Holbrook fut considérée comme une interprétation de la Ray Ban Wayfarer par Oakley. Quelques mois plus tard, Oakley récidive en sortant la Jupiter Squared, une paire de lunettes au style carré. Il s’agit en fait d’une déclinaison de la Jupiter, un modèle dont les verres carrée rappelaient déjà un peu les célèbres Wayfarer.

Les Oakley Jupiter Squared se distinguent par certains détails, très soignés, qui viennent souligner le design acéré de ces lunettes. Ainsi, la petite plaque de métal au niveau de la charnière vient ajouter un côté « Steam punk » à cette monture faite de matière plastique. Le bout des branches utilise le caoutchouc Oakley, nommé Unobtainium©, dont l’adhérence augmente avec l’humidité.

Pour la Jupiter Squared, comme pour la plupart des modèles, Oakley s’est concentré sur l’alignement des lunettes selon trois points. Les lunettes tiennent ainsi mieux sur le visage, quelles que soient les traitements que vous leur ferez subir.

A l’instar de tous les modèles de la gamme Loisirs d’Oakley, les Jupiter Squared sont conçues pour être portées tous les jours mais sont néanmoins capables de s’offrir quelques incartades sportives.

Les lunettes de soleil Oakley Jupiter Squared sont disponibles dans de nombreuses déclinaisons de couleurs et de verres assortis, dont une superbe fintion « Woodgrain » qui imite le bois à la perfection.

Même si la forme carrée semble déjà bien connue, Oakley est parvenu à créer un nouveau modèle plus original, à la fois respectueux de l’esprit Wayfarer et de l’esthétique Oakley. Ni trop larges ni trop enveloppantes, ces lunettes conviendront parfaitement aux visages moyens à larges.

1189

Lunettes de soleil Oakley Eyepatch 2A leur sortie, les lunettes de soleil Oakley Eyepatch avaient défrayées la chronique par leur taille impressionnante. Oakley affirmait d’ailleurs avec fierté qu’il s’agissait de la plus large monture jamais créée par leurs designers.
Pour l’été 2011, Oakley a décidé de créer la Oakley Eyepatch 2, moins massive et plus confortable que sa devancière. Revue de détails du dernier modèle né de chez Oakley.

Des Eyepatch I, ces lunettes n’ont conservé que la forme générale, leur taille impressionnante et le logo metallique. Les branches taillées à la serpe dans un plastique sans défaut disparaissent pour laisser place à une version plus large, plus travaillée et surtout ajourée. L’ensemble devient à la fois plus agressif mais aussi plus passe partout.
Le confort est toujours aussi impressionnant, les lunettes viennent se poser parfaitement sur le visage du porteur grâce à l’alignement basé sur trois points (oreilles et nez).
La monture est fabriqué en plastique O-Matter, cette fameuse matière légère et résistante fabriquée par Oakley.

Les verres utilisent la technologie Oakley Polaric Elipsoid, garantissant que les deux verres sont taillés dans le même champ torique. Bien entendu, il s’agit toujours de verres HDO (High Defintion Optics) qui garantissent une vision sans déformation et surtout très précise.

En bref, les lunettes de soleil Oakley Eyepatch II sont un très bon produit, qui convertiront les réfractaires aux grosses lunettes et procureront beaucoup de confort à leur porteur.

863

Le commencement d’une ère :

Brevet lunettes de soleil Ray Ban Wayfarer
Le brevet des premières Ray Ban wayfarer

L’histoire de la lunette de soleil Ray Ban Wayfarer débute en 1952, lorsque la marque dépose le brevet d’une paire de lunettes de soleil à branches épaisses fabriquée en plastique injecté. L’utilisation de ce matériau représentait un pari osé car les lunettes de soleil de l’époque étaient dotées de branches fines en métal. Malgré un accueil chaleureux du public, ces lunettes ne connurent pas le succès attendu.

Audrey Hepburn portant des Ray Ban Wayfarer
Audrey Hepburn dans Diamants sur Canapé avec ses Ray Ban Wayfarer

Il faudra attendre le début des années 60 et le succès du film « Diamants sur Canapé », mettant en scène Audrey Hepburn avec une paire de Ray Ban Wayfarer pour que la célèbre paire de lunettes de soleil se fasse désirer du public. Instantanément, ces lunettes devinrent le symbole de la classe New Yorkaise. C’est le début du raz de marée Wayfarer dans le monde entier. James Dean, Marylin Monroe, Bob Dylan, Andy Warhol, la liste des stars ne quittant plus ces lunettes est d’une longueur infinie et ne cessera de croître jusqu’à la fin des années 60. Mais comme pour tous les phénomènes de mode, le public finit par se lasser et la Wayfarer termine dans les oubliettes de la mode.

 

 

L’investissement de Ray Ban dans le cinéma :

Ray Ban Wayfarer - Blues Brothers
Les légendaires Blues Brothers et leurs Ray Ban Wayfarer

En 1980, sort le film « The Blues Brothers », l’histoire de deux orphelins (Jack et Elwood Blues) qui trouvent refuge dans le blues. Leur signature visuelle : un costume sombre et une paire de Wayfarer noire. Le succès commercial de ce film fit remonter la côte de popularité des lunettes mais pas le nombre de ventes. Alors que le risque de faillite commence à planer sur Ray-Ban, la marque investit dans le cinéma. Elle signera un contrat annuel de 50.000$ avec la société Unique Product Placement of Burbank qui devra placer les Ray Ban Wayfarer dans le plus de films et séries TV possible. Un an plus tard, le film « Risky Business », mettant en scène Tom Cruise avec une paire de Wayfarer noire sortira dans les salles et fera remonter les ventes. 360 000 paires seront vendues en un an. Viendront ensuite « Miami Vice » (1986) et « The Breakfast Club » qui permettront à Ray Ban d’atteindre les 1.5 millions de lunettes vendues. La côte de popularité des Wayfarer les amène également dans la sphère musicale puisque Mickaël Jackson, Johnny Marr, Billy Joel, Debbie Harry (du groupe Blondie), Madonna et Elvis Costello deviendront des adeptes de la Wayfarer.

 

 

Risky Business - Ray Ban Wayfarer
Tom Cruise et ses Ray Ban Wayfarer dans Risky Business

 

Le retour de la mode vintage

Mais les succès sont souvent de courte durée et l’engouement pour les Ray Ban Wayfarer se tarira rapidement. Les Wayfarer deviennent finalement « Out of fashion ». C’est alors que Ray Ban revisitera leur design et créera les Ray Ban New Wayfarer. Modernes et plus agréables à porter, ces dernières sont parvenues à séduire un public nouveau.

Chloe Sevigny
Chloe Sevigny avec ses Ray Ban Wayfarer Blanches
A la fin des années 2000, Chloé Sévigny (actrice et mannequin) prendra le risque de ressortir ses vieilles lunettes de soleil Ray Ban Wayfarer datant des années 80. Elle sera suivie par Kirsten Dunst et les sœurs Olsen. Les critiques de mode relèvent le fait mais peinent à y croire. Et pourtant, quelques mois plus tard, voilà que les Wayfarer redeviennent le summum de la mode. Les prix de vente de Wayfarer originales flambent sur e-bay, et les designers décident par conséquent de ressortir la lunette de soleil Ray Ban Original Wayfarer.
Aujourd’hui, ces lunettes de soleil sont devenues les messagers d’un art de vivre, celui du « je ne me prends pas vraiment au sérieux». Une chose est sûre : les lunettes de soleil Ray-Ban Wayfarer (Référence RB2140) sont encore une fois les lunettes de l’été et vont être difficilement détrônables ces prochaines années.

 

2255

Ken Block, le co-fondateur de DC Shoe et pilote de Rallye s’est associé avec la marque de lunettes de soleil Spy pour concevoir 5 modèles à son image. Les modèles Kash, Logan, Cooper XL, Murena et Kubrik ont été redessinés pour correspondre à la charte graphique du « numéro 43 ».

Lorsqu’un sportif très connu s’associe avec une marque, plusieurs scénarios sont possibles. Premièrement, les lunettes signature sont en fait un modèle de base sur lequel une grosse signature illisible est apposée. Dans ce cas, la lunette n’aura de valeur que pour les fans ou alors lorsque l’athlète sera mort.
Deuxièmement, la lunette de soleil issue de la collaboration peut apporter un réel plus, aussi bien sur l’esthétique que sur les caractéristiques. C’est ce second scénario que les designers de chez Spy ont décidé de suivre pour concevoir les modèles signature Ken Block.

Lunette de soleil Spy Kash Ken Block Signature

La lunette de soleil Spy Kash Ken Block est une nouveauté arrivée en Europe au printemps 2011. Son design sobre et acéré rappelle immédiatement la Oakley Jury, quoique la Spy soit plus couvrante.
La version Ken Block est revêtue d’une peinture noire matte, rehaussée par des logos vert pomme. On retrouvera cette couleur sur la face intérieure des branches. La signature Ken Block n’est pas trop visible puisque seuls le numéro 43 (de sa voiture de rallye) sur le verre et une signature sur la face interne des branches sont visibles.

Lunette de soleil Spy Cooper XL Ken Block Signature

La lunette de soleil Spy Cooper XL Ken Block Signature est légèrement plus imposante que la Kash. Les verres sont  la fois plus hauts et plus enveloppants ce qui procure un sentiment de sécurité accru. La finition est ici un peu plus extrême puisque l’intérieur des branches est orné d’un motif de peinture dégoulinante du plus bel effet. Les lunettes de soleil Spy Cooper XL Ken Block Signature sont disponibles en deux coloris : noir/vert et blanc transparent/noir tous deux avec des verres gris.

Lunette de soleil Spy Logan Ken Block Signature

Bien que moins haute et plus couvrante que la Cooper XL, la lunette de soleil Spy Logan Ken Block Signature reprend malgré tout sa forme générale. Les logos Spy vert chromés apposés sur les branches sont repris aux autres modèles de la gamme. Trois finitions sont proposées : transparent / noir/ verre Spectra Red, noir/blanc/ verre gris et noir/blanc/verre Spectra Green.

 

Lunette de soleil Spy Kubrick Ken Block Signature
Lunette de soleil Spy Kubrick Ken Block Signature

Enfin les modèles Kubrick et Murena représentent la branche « fun » de la gamme de lunettes de soleil Ken Block Signature. Avec son look vintage, la Murena rappelle la Oakley Frogskins. Elle n’est disponible qu’en transparent avec verres Spectra bleu.
La Kubrick rappelle plus la Wayfarer. Les montures sont épaisses et procurent à ce modèle un charme indéniable. Pour se différencier de la concurrence, Spy à ajouté deux pointes au niveau de la charnière ce qui donne un look de « biker » à cette lunette.

 

Ces deux derniers modèles n’affichent pas clairement la signature Ken Block ce qui représentera pour certains une raison de les adopter.

Lunette de soleil Spy Murena Ken Block Signature
Lunette de soleil Spy Murena Ken Block Signature

Bien qu’il s’agisse ici de modèles signature Ken Block, ces lunettes de soleil possèdent une personnalité qui leur est propre. Le look décalé et sportif de certaines montures démontrent que Spy est toujours un acteur majeur des sports extrêmes et fun. Alors si vous recherchez une monture originale ou que vous êtes fan de Ken Block, jetez donc un coup d’œil aux superbes lunettes de soleil Spy Ken Block Signature.