Tags Articles avec les TAGS "review"

review

Lunettes de soleil Oakley Racing Jacket silver

Deux ans seulement au compteur et voilà la Jawbone déjà retravaillée. Ce modèle étant l’un des portes drapeau d’Oakley, il est normal qu’il soit au top des technologies. Voici donc la nouvelle Jawbone, avec quelques améliorations et surtout un nouveau nom : Oakley Racing Jacket.

Au rang de nouveauté de la Jawbone 2012, on notera un changement de nom. Désormais, la Jawbone se nommera Racing Jacket. Ce nouveau nom s’explique par la politique développée par Oakley au sujet des noms utilisés pour les modèles sportifs (Half Jacket, Straight Jacket,etc.).

Comme le design de la Jawbone était déjà très abouti, Oakley a tenté de ne pas y toucher. Une minutieuse comparaison révèlera toutefois que le logo de la Racing Jacket est plus gros que sur la Jawbone. Ce même logo est maintenant amovible pour favoriser la personnalisation des lunettes.
On remarque enfin une perforation au bout de chaque branche qui permettra d’adapter une cordelette.

Le système de changement rapide des verres, essence même du modèle Jawbone, est préservé. Il s’agit toujours d’une variante du système Switchlock© qui permet d’ouvrir la partie inférieure de la monture pour libérer le verre. Il suffit de soulever la plaquette nasale pour voir cette partie s’ouvrir avec une cinématique proche de celle d’une mâchoire.

Contrairement à la Jawbone, seuls des verres ventilés seront disponibles. Ceux-ci sont en effet plus adaptés à une pratique sportive car ils empêchent la formation de buée sur la surface interne du verre. La majorité des teintes sont disponibles, soit d’origine soit en pièces détachées.

Le coffret de la Jawbone comportait déjà de nombreux éléments parmi lesquels on trouvait une paire de plaquettes nasales pour les nez étroits, un étui microfibre et une paire de verres de rechange. La Racing Jacket offre en plus une lanière qui vient se clipser sur les branches ainsi qu’une paire de logos de rechange.

Les lunettes de soleil Oakley Racing Jacket conservent la même largeur, idéale pour les visages moyens à larges. La grande variété de couleur ravira aussi bien les hommes que les femmes à la recherche de lunettes de soleil sportives hauts de gamme.

Rien de bien neuf donc pour cette Oakley Racing Jacket si ce n’est quelques détails qui l’aident à mieux s’intégrer dans la gamme Oakley. Grâce à son confort et à ses performances laissées intacts, la Oakley Racing Jacket ne va pas être détrônée de sitôt.

Lunettes de soleil Oakley Twenty 2012
Les Oakley Twenty 2012

Après plusieurs années d’absence, la Oakley Twenty, modèle mythique de chez Oakley, réapparaît cette année avec un design plus moderne mais des caractéristiques inchangées.

La Oakley Twenty première génération fut créée par Oakley au début des années 2000. Malgré un design assez conventionnel, le succès commercial fut monumental. La monture enveloppante mais discrète, les proportions parfaites, le confort étaient sans doute les clés de la réussite. Après avoir été sorti de collection il y a quelques années, les Oakley Twenty reviennent en 2012 avec un nouveau design et de nouvelles spécificités.

Les Oakley Twenty première génération

Le premier coup d’œil sur ces lunettes nous amène en territoire connu : on reconnaît très franchement les verres ovales ainsi que les branches de la Twenty première du nom. Les plaquettes nasales ainsi que la moitié des branches sont recouvertes d’Unobtainium (caoutchouc spécifique à Oakley). Ce matériau doux et agréable au toucher est également très adhérent, surtout lorsqu’il est humide. La transpiration de votre visage permettra donc d’améliorer la tenue de vos lunettes.

Vu de haut, les nouvelles Oakley Twenty forment pratiquement un cercle. Il n’y a donc pas de craintes à manifester concernant leur capacité à couvrir les côtés des yeux. Les branches arrondies, que l’on retrouvait déjà sur le modèle original, favorisent le maintien en limitant la pression sur les tempes et les côtés du crâne. Enfin, la largeur de la monture les destine avant tout aux porteurs ayant un visage de taille petite ou moyenne. Les femmes ou même les adolescents recherchant des lunettes de soleil couvrantes adaptées à la pratique des sports et surtout aux petits visages seront ravis.

Concernant les verres, Oakley a choisi de mettre l’accent sur les best sellers avec une forte présence des verres Positive Red Iridium, Black Iridium et Bronze, tous disponibles avec filtre polarisé en option.

Oakley revisite son histoire à défaut de nous proposer un véritable nouveau modèle. Les caractéristiques du modèle original, clés de son succès, sont respectées et associées à un design revu pour être plus moderne. Alors même s’il ne s’agit là que d’un restylage, nous pouvons dire qu’Oakley à réussi son coup et que nous sommes bien content de retrouver la Twenty.

Achetez ici vos lunettes Julbo.

Nous vous avions déjà parlé de la célèbre marque française Julbo. Par contre, jamais encore nous n’avions consacré un test entier à un modèle Julbo. Pour cette première fois, nous avons opté pour le modèle Run équipé de verres Cameleon.

Une finition exemplaire

Initialement conçues pour la pratique du VTT, la Julbo Run possède une forme enveloppante, un champ de vision très large, et un nez ainsi que des branches ergonomiques en caoutchouc doux. Mais ne vous inquiétez pas, ces lunettes seront également à l’aise en randonnée ou portées tous les jours.
Depuis de nombreuses années, la main d’œuvre française s’est fait un nom en faisant montre d’une certaine minutie. Eh bien les lunettes de soleil Julbo Run ne dérogent pas à cette règle.
Les matériaux utilisés (nylon et caoutchouc) sentent bon la qualité et la solidité. Le caoutchouc doux permet aux lunettes de rester bien stable sur le nez ce qui sera un point positif pour les sportifs.
La finition est de très bonne qualité, notamment grâce à des assemblages soignés qui mettent en valeur les lignes de cette monture.
Le logo Julbo chromé est bien visible mais ne choque pas et ajoute un petit plus au look général de la monture.

Des verres extraordinaires

Le modèle que nous testons aujourd’hui est le J370514, équipé de verres Cameleon. Comme son nom l’indique, ce verre peut s’adapter à toutes les situations puisqu’il s’agit d’un verre photochromique. Rappelons que les verres photochromiques se teintent plus ou moins en fonction de la luminosité et du taux  d’ultraviolets reçu. Les verres Julbo Cameleon peuvent varier de la catégorie 3 à 4, ce qui leur confère la possibilité d’être portés lorsque l’ensoleillement est très important (en haute montagne par exemple). Ces verres vous plaisent déjà, attendez vous n’avez rien vus parce que en plus de leur traitement photochromique, les Julbo Cameleon possèdent un filtre polarisant. Grâce à ce dernier, tous les reflets gênants seront supprimés. Lorsque vous regardez une flaque d’eau ou toute autre surface plane et que le soleil se réfléchit dedans, vous ne verrez qu’un halo lumineux. Avec les verres polarisés, vous ne verrez plus ce halo lumineux mais le fond e la flaque d’eau. En plus de cette caractéristique, les verres polarisés augmentent le contraste et augmentent sensiblement le confort visuel.
Pour parfaire sa copie, Julbo à ajouté un traitement antibuée sur la surface intérieure du verre afin que votre champ de vision reste parfait en toute circonstance.

Qu’en est-il du confort d’utilisation ?

Portées, ces lunettes s’avèrent particulièrement enveloppantes et protégeront donc efficacement les yeux des rayons parasites qui s’infiltrent parfois entre la monture et le visage. La monture est bien stable sur le visage et sera donc apte à subir les pires traitements lorsque vous vous adonnerez à votre sport favori. Le poids contenu et les patins ergonomiques évitent que les lunettes ne tombent sur l’avant du nez et que vous soyez par conséquent obligés de les remonter toutes les 5 minutes.
Les verres photochromiques s’adaptent assez rapidement aux conditions d’ensoleillement et seront certainement très agréable pour tous les cyclistes ou VTTistes.
Vous l’aurez compris, pour un visage comme le mien, les Julbo Run s’avèrent particulièrement confortable.

Imaginez-vous en train de dévaler une piste de VTT de descente ou alors que vous êtes en train de conduite et qu’un tunnel est en approche, avec ce verre, vous n’aurez pas à enlever vos lunettes.  Vous l’aurez compris, ces lunettes sont un très bon produit adaptées aussi bien à la pratique intensive de sports qu’à un usage quotidien.


On aime :
– La finition
– La forme
– Le confort
– L’efficacité des verres Cameleon

On regrette :
– L’absence d’étui rigide
– Les verres qui ne descendent pas en dessous de la catégorie 3 (sauf dans le cas des verres Zebra qui eux, ne sont pas polarisés mais restent photochromiques).

N.B. : chaque personne ayant un visage différent, certaines affirmations citées ci-dessus pourront varier en fonction du porteur. Ces informationss ne sont données qu’à titre indicatif.