Bien choisir ses lunettes d’alpinisme

0
5469

En alpinisme, le matériel est au centre de la sécurité. Mais son choix ne doit pas se limiter pas aux chaussures, crampons ou piolets, les lunettes de soleil doivent également être sélectionnées avec soin.

Attention aux verres : choisir les lunettes glacier

En montagne, la forte luminosité associée à la neige ou la glace crée un environnement particulièrement inhospitalier pour les yeux.

Lunettes_de_soleil_Trek_120622_072534febeaf0f10Il devient alors indispensable de porter des lunettes équipées de verres de catégorie 4 pour éviter tout risque de brûlure ou de cécité des neiges. Les catégories optiques, allant de 0 à 4, expriment la quantité de lumière filtrée par le verre. Un verre de catégorie 0 ne filtre aucune lumière alors qu’un verre de catégorie 4 en filtre plus de 90%.
Certains verres sont équipés d’un traitement anti reflet sur leur face interne. Celui-ci permet d’éviter que les rayons parvenant à atteindre l’intérieur du verre puissent rebondir contre le verre et terminer dans l’œil.

Deux verres photochromiques proposés par Julbo peuvent atteindre la catégorie 4 : Cameleon et Zebra. Cependant, seul le premier peut-être envisagé pour une pratique de la haute montagne, et encore, dans des environnements plutôt cléments. En effet, avec sa teinte jaune, le Zebra sera trop clair et risque de créer de la fatigue visuelle. Le Caméleon est plus foncé et possède une teinte de base brune, mais sa capacité de filtration reste en retrait par rapport à un verre de catégorie 4 standard.

Une monture enveloppante pour ses lunettes d’alpinisme

La monture joue un rôle important en alpinisme car c’est elle qui est en charge du maintien des lunettes et surtout de la protection latérale contre le soleil. Dans un environnement aussi riche en zones de réflexion de la lumière que la haute montagne, il est primordial de protéger les yeux contre toutes les incursions possibles : par le haut, le bas ou les côtés. Dans cet optique, les lunettes glacier ont toujours été équipées de caches en cuir, installés dans l’angle formé par les branches et les verres. Ceux-ci forment une barrière qui permet d’éviter la moindre incursion de lumière dans les lunettes, mais aussi de prévenir tout contact visuel direct entre la neige et les yeux.

Capture d’écran 2015-03-20 à 15.12.21
Véritable référence, la Julbo Explorer a été adoptée par de nombreux alpinistes

De nos jours, les caches en cuir son bien souvent remplacés par des pièces en plastique plus résistantes dans le temps. Ainsi, la Julbo Explorer conçue en collaboration avec l’ENSA (Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme) est équipée de deux volumineux caches amovibles en plastique. Cependant, le cuir n’est pas complètement délaissé comme peuvent le prouver la Cébé Lhotse, descendante directe des lunettes de glacier portées par Walter Cecchinel. Les amateurs de matériel vintage pourront aussi regarder du coté de la Julbo Vermont, réédition du modèle iconique des années 50 avec ses caches en cuir et ses verres ronds.

Avec sa cache en cuir mais sa conception moderne, la Cébé Lhotse a de sérieux atouts
Avec sa cache en cuir mais sa conception moderne, la Cébé Lhotse a de sérieux atouts

Le maintien de la monture est également à prendre en compte lors du choix. Il faut veiller à ce que les lunettes tiennent bien sur le visage, même lorsque l’on est en mouvement. Il serait dommage qu’elles glissent sur votre nez à chaque coup de piolet… Pour cela, les opticiens ont pour habitude de « tordre » les branches en les chauffant afin qu’elles s’enroulent autour de l’oreille et offrent ainsi un meilleur maintien. Sur les modèles Explorer et Trek, Julbo a décidé d’utiliser des branches souples réglables, que chacun peut régler à sa convenance pour profiter d’un maintien maximum.

Nous sommes conscients que les lunettes de soleil ne changent pas un alpiniste moyen en véritable champion. Mais nous remarquons bien souvent des alpinistes investir lourdement dans le matériel de base que sont les crampons, piolets et chaussures au détriment des lunettes de soleil. Utiliser des lunettes de soleil bas de gamme en montagne est une hérésie, car en économisant une centaine d’euros, on risque de se retrouver rapidement avec des pathologies qui peuvent empêcher la pratique de la montagne pendant plusieurs semaines. Et les lunettes d’alpinisme sont les seules à pouvoir vous accompagner dans la quête des sommets.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.