Quelles lunettes pour le VTT ?

0
5401

Secousses, mauvaise visibilité et humidité sont monnaie courante lorsque l’on pratique le VTT. Les vélos ainsi que l’équipement sont conçus pour s’adapter à ces conditions très rudes, mais qu’en est-il des lunettes de soleil ? Couvrantes, souples, photochromiques, voici notre sélection de lunettes de soleil pour le VTT.

Malgré la profusion de magazines, sites internet ou forums dédiés à la pratique du VTT, nous n’avons pas réussi à trouver une synthèse sur les lunettes de soleil les plus adaptées à la pratique du vélo tout terrain. Comme nous pratiquons nous même régulièrement et que nous avons toutes les lunettes de soleil sous la main, nous avons concocté une sélection de modèles répondant le plus aux besoins des pilotes, amateur comme professionnel.
Nous nous sommes concentrés sur 5 critères qui sont : le maintien des lunettes sur le visage, le confort, la couverture latérale, la ventilation et la capacité à s’adapter aux conditions de luminosité (passage d’un sous bois à une plaine dégagée).
Pour ce dernier point, nous avons évalué la vitesse pour changer les verres sur les lunettes à verres interchangeables et la bonne adaptation des verres photochromiques aux conditions de luminosité.

Les modèles sélectionnés :

 

Julbo Ultra

Les Julbo Ultra sont les lunettes qui nous ont le plus séduit. Elles sont le fruit de la collaboration avec des professionnels du VTT et du Trail Running. Très légères et relativement souples, ces lunettes sont tellement confortables qu’elles se font oublier en quelques minutes. Les branches recouvertes de caoutchouc combinées aux plaquettes nasales souples favorisent le maintien et l’amortissement des secousses. Mais ce qui le plus bluffant, ce sont leurs verres souples, incassables et très sécurisants qui ne viendront pas vous blesser les pommettes en cas de chute. Le verre Zebra standard étant trop foncé pour les sous bois et la forêt, Julbo l’a décliné en version light avec une amplitude allant de la catégorie 1 à 3. Sa couleur jaune améliore la luminosité sans nuire aux contrastes. En terrain dégagé, le verre tire sur le brun et protège très convenablement.

 

Oakley Racing Jacket

Descendante de la Jawbone, la Racing Jacket est un modèle très technique qui se joue de tous les sports extrêmes. Elle est équipée de la fameuse technologie Switchlock qui permet de changer de verres en un éclair sans sacrifier la partie inférieure de la monture. Le maintien et le confort sont exceptionnels. Les inserts en caoutchouc sur le nez et les branches assurent un excellent grip sur le visage, même dans les terrains les plus accidentés. On apprécie également le codon élastique livré avec les lunettes qui offre un surcroît de maintien dans les conditions extrêmes. Grâce aux verres ventilés, les Racing Jacket profitent d’une très bonne circulation de l’air et donc d’une protection contre la buée très efficace. On regrettera toutefois les combinaisons de verres mauvais/beau temps parfois un peu trop orientées beau temps. Heureusement, il est possible d’acheter les verres à part et de se faire ainsi sa propre sélection.

Julbo Dust

La Dust est le modèle Julbo dédié à la pratique du VTT. La forme des lunettes est optimisée pour se caler directement sur le visage sans qu’il soit nécéssaire de les régler. Les embouts de branche ainsi que le nez en caoutchouc maintiennent les lunettes sur le visage et absorbent le moindre choc. Grâce à ses branches très fines, la Dust se fait vite oublier, même sous les lanières d’un casque. Les verres suspendus sont taillés de telle manière qu’ils créent une circulation permanente de l’air derrière les verres afin de diminuer le risque de voir de la buée se former. Julbo a choisi d’équiper la Dust avec le verre photochromique Zebra, capable de passer de la catégorie 2 à 4. Il s’est révélé très agréable et réactif bien qu’il puisse parfois être trop foncé en sous bois comparé au verre Zebra Light.

 

Cébé Cinetik et Wild

Les lunettes les moins chères de ce comparatif nous ont très agréablement surpris. Le maintien et le confort, même s’ils sont en dessous de la moyenne de ce comparatif, sont tout à fait convenables. Le système de changement de verres est certes archaïque (les verres tiennent grâce à un système de clips) mais il a le mérite d’être très efficace et fiable. Le changement de verres se fait en quelques secondes et sans efforts. En revanche la qualité de finition est en deçà des autres modèles. Les plastiques sont peu flatteurs et la monture souple, même si elle assure un excellent confort, peut ne pas inspirer confiance. Enfin, pour moins de 50 euros, on peut quand même profiter de lunettes à verres interchangeables livrées avec trois paires de verres (une pour le beau temps, une jaune et une transparente).

 

Oakley Half Jacket 2.0

La Half Jacket 2.0 endosse le rôle d’entrée de gamme sportif de chez Oakley. Sa monture est fabriquée en matière plastique et est équipée de nombreux inserts en caoutchouc qui assurent le maintien. Sans être exceptionnel, celui-ci sera suffisant si vous êtes un adepte du cross country. En revanche, pour l’enduro ou le all moutnain, elles ont tendance à glisser sur le nez. Les verres suspendus (dénués de monture sur la partie inférieure) assurent une excellente ventilation et une très bonne visibilité vers le bas ainsi que sur les côtés. En revanche, les verres interchangeables se changent assez difficilement par rapport à la concurrence. Il faudra se contenter d’adapter ses verres à la météo et non au parcours. Elles sont toutefois parfaites si vous souhaitez profiter de la finition et de la qualité Oakley sans vous ruiner.

 

Bollé Helix

La Helix marque le retour de Bollé sur le marché des lunettes ultra sportives. De loin, elles peuvent même faire penser aux Oakley Radar dont la finition aurait été revue à la baisse. Les branches recouvertes de caoutchouc sur la face interne sont combinées à un nez réglable en largeur qui assure un confort très appréciable. Mais malgré cela, le maintien est un peu limite pour les sorties remuantes car less lunettes ont tendance à tressauter et donc à glisser du nez. Les verres panoramiques assurent une excellente couverture sur les côtés ainsi qu’une très bonne ventilation. L’Helix n’étant pas équipé de verres interchangeables, nous avons donc choisi les verres photochromiques Photo Amber pour réaliser ce test. Leur teinte de base brune et leur indice de protection variant de la catégorie 1 à 2 est, sur le papier, très prometteur. Malheureusement, sur le terrain, le résultat a été loin de nos espérances. Nous avons été déçus par leur réactivité et surtout leur teinte qui s’avère à la fois trop foncée pour les sous bois et trop claire pour les espaces dégagés. Compte tenu de leur prix, ces Bollé Helix se placent dans les modèles hauts de gamme (Julbo, Oakley, etc.) mais avec des prestations bien en deçà de ce que l’on peut avoir chez la concurrence. Heureusement, pour un usage sur route, la donne change complètement.

Encore une fois, Julbo nous démontre sa main mise sur le marché de l’optique de sport en plaçant deux de ses modèles dans le trio de tête. La palme de la plus grosse déception revient à Bollé avec l’Helix, injustement chère et incapable de rivaliser avec la concurrence. En revanche, son excellente couverture latérale et sa très bonne ventilation en font un redoutable modèle pour le cyclisme sur route. Hélas, faute de disponibilité, nous n’avons pu tester les Uvex sgl 202 vario, présentées comme les meilleures lunettes au monde pour le VTT. Nous les testerons dès que nous en aurons l’occasion.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.